Information, capacitation, excellence

Gabon: précarité menstruelle en milieu carcéral, le geste de “Gêna”

0
- Advertisement -

- Advertisement -

 

L’association Fam’Apart, à travers le projet “Gêna”, a effectué en fin août 2022, un don conséquent en produits d’hygiène intime destiné aux femmes détenues de la prison centrale de Libreville. L’objectif est de lutter contre la précarité menstruelle en milieu carcérale.

 

“Gêna” a pour objectif de lutter contre la précarité menstruelle au Gabon en permettant à toute femme en période menstruelle d’avoir accès à des protections périodiques saines en phase avec les Objectifs de Développement Durable, à savoir la lutte contre la pauvreté, l’égalité des genres et la protection de l’environnement. “Nous avons estimé qu’il était important pour nous de permettre aux femmes incarcérées à la prison centrale de Libreville de mieux gérer leurs règles durant les prochains mois à travers ce don”, a affirmé Sherine Bouassa, promotrice dudit projet.

Ce sont donc 5 000 serviettes hygiéniques jetables, 1 500 protège-slips Aloe Vera, 10 serviettes hygiéniques réutilisables,100 rouleaux de papier hygiénique,1 ballot de sous-vêtements. Ce lot a été accompagné par des dons en vivre notamment 15 mini packs d’eau minérale, un carton de spaghetti, 2 cartons de boîtes de sardines, 2 grands bidons d’huile, 2 cartons de savons…

- Advertisement -

- Advertisement -

Notre association promeut l’autonomisation de la Femme, le leadership féminin et les droits des femmes. Nous ne pouvons que nous s’engager à aider ces femmes à préserver leur dignité. Nous avons toutes droit à des protections périodiques saines quelque soit notre milieu social“, a expliqué Sybille Mengue, la Présidente de l’association Fam’Apart.

Deux ” Box Gêna” ont également été mises à disposition au sein du service social de la prison afin de servir de distributeur de serviettes hygiéniques aux femmes qu’elles soient détenues ou non.

En Avril 2021, la Banque Africaine de Développement (BAD) avait montré qu’à Libreville et dans plusieurs localités du pays la précarité menstruelle pouvait avoir des conséquences insoupçonnées sur la scolarité des jeunes filles.

Ainsi, Gêna qui se veut être le 1er distributeur de produits périodiques sains et libre-service partout au Gabon s’est engagé à lutter contre la précarité menstruelle sur le plan national et en Afrique, et s’y attèle depuis le mois de Mars dernier à travers des campagnes de sensibilisation, des collectes de serviettes hygiéniques et dons.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite