Information, capacitation, excellence

GROS VENTRE : « Nous on met dans gaine »

0
- Advertisement -

- Advertisement -

 

- Advertisement -

- Advertisement -

Un nouveau challenge est lancé sur les réseaux sociaux : « nous on met dans gaine ». L’artiste comédienne et femme de médias, très connue sous le nom de Prissy la dégameuse, dit stop à la marginalisation des femmes ayant un gros ventre à travers un son « nous on met dans gaine ». C’est d’ailleurs sur un extrait de ce son qu’un challenge se fait. Il reçoit déjà l’assentiment de milliers de femmes qui n’hésitent pas à s’afficher avec leur ventre et à témoigner de la marginalisation dont elles sont victimes.

« Au fait, on en a marre » chante la chroniqueuse de l’émission « Le chœur des femmes » sur Canal+ Elles. Prissy la dégameuse à travers le son « Nous on met dans gaine » dit Stop à la marginalisation dont sont victimes les femmes qui ont un gros ventre. Le son disponible le 18 septembre dernier sur YouTube est une invite. « C’est une chanson pour toutes les femmes qui ont un gros ventre. Ce n’est pas une chanson pour encourager les femmes à la paresse, mais pour dire aux femmes qui ont un gros ventre, de s’accepter tel qu’elles sont, de s’assumer et d’interdire à toutes personnes qui pensent qu’il faut avoir un certain physique pour exister que non, toutes les femmes sont belles comme elles sont… » , a déclaré Prissy dans une mise au point sur sa page Facebook.

 

“On pourra enfin s’assumer et avoir confiance en nous”

Le challenge et le son sonnent comme une délivrance pour plusieurs femmes qui sont complexées par la forme de leur ventre. Des témoignages laissés sur la page de l’artiste témoignent de la gravité des critiques qu’essuient ces femmes. « À cause des gens, tout mon ventre me brûle, c’est gâté, je veux dire, parce que tout ce que je vois, je prends pour aplatir mon ventre », a déclaré une dame. Une autre fan ajoute « On pourra enfin s’assumer et avoir confiance en nous. Moi par exemple, je suis atteinte d’une maladie appelée endométriose qui me fait souffrir terriblement et cela fait que j’ai un gros ventre comme si j’étais enceinte… J’étais vraiment Complexée du regard des gens. Mais à partir d’aujourd’hui, grâce à toi, je m’en fous. Je m’accepte tel que je suis », confie-t-elle.

L’une des solutions pour cacher la taille de son ventre est le port de gaine. D’où le nom « nous on met dans gaine » au son de Prissy. Les ventres qui deviennent gros chez la femme sont la conséquence parfois de la maternité, des maladies…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite