Information, capacitation, excellence

SANTE : fibromes utérins, ces cas où la chirurgie s’impose

0

 

Tous les fibromes ne nécessitent pas d’intervention chirurgicale. Très souvent, quand les femmes apprennent la présence de la tumeur au sein de l’utérus, la grosse peur reste l’opération chirurgicale. Pourtant, celle-ci n’intervient que lorsque la tumeur dérange les autres organes du corps de la femme.

Le fibrome est la plus fréquente des tumeurs chez la femme. Apparaissant généralement après 30 ans, ces fibromes touchent deux à trois fois plus les femmes noires. Certaines sont bénignes, aucune manifestation des symptômes. Dans ce cas, il n’y a pas de traitement à suivre, un simple suivi et contrôle régulier suffissent, renseigne le Professeur Charlemagne Ouedraogo, Gynécologue Obstétricien, Ancien Président de l’Ordre des Médecins du Burkina-Faso. Il précise en outre qu’un traitement médicamenteux suffit en cas d’effets majeurs, notamment des saignements, douleurs, constipations, etc.

- Advertisement -

- Advertisement -

L’opération chirurgicale s’impose lorsque le fibrome s’agrandit au point de ”déranger le bon voisinage”, « c’est-à-dire qu’il compresse les organes voisins ou lorsqu’il est accompagné de manifestations qui altèrent la qualité de la vie de la femme ou encore, quand on a des complications comme les saignements abondants pendant les règles qui se prolongent anormalement entraînant une anémie, une fatigue et un essoufflement chez la femme. Ainsi que des douleurs pelviennes chroniques invalidantes, des complications au cours de la grossesse, des difficultés de procréation, des fausses couches de façon répétée, des douleurs et de l’inconfort pendant les rapports sexuels etc. », indique l’ancien ministre Burkinabé de la santé, Professeur Charlemagne Ouedraogo.

L’intervention chirurgicale peut consister à une ablation des fibromes, ou à enlever l’utérus en entier ou une partie, ce que le langage codé appelle hystérectomie. La principale conséquence ici est que la femme ne pourra plus porter une grossesse.

 

Eugenie GADEDJISSO TOSSOU

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite